“Mépris pour le petit personnel” et menaces de mort à Boboland : “Le chauffeur au noir de François Hollande, une affaire très embarrassante pour le PS”

Mépris pour le petit personnel et menaces de mort à Boboland : "Le chauffeur au noir de François Hollande, une affaire très embarrassante pour le PS"
26/06/2012 – 17h00
PARIS (NOVOpress) —
La presse française, au contraire de la britannique, semble bien silencieuse (seul le journal “Présent” s’en est fait l’écho récemment) quant à l’information selon laquelle François Hollande avait un chauffeur exploité au noir. C’est en effet un article du Sunday Times du 15 avril dernier qui permet de rendre petit à petit public un scandale que le candidat socialiste ne pouvait ignorer.

« Voyez ça avec Lamdaoui »

Pendant des mois, Mohamed Belaïd, militant socialiste, fut le chauffeur à plein temps du candidat du PS, disponible tous les jours de la semaine à toute heure pour véhiculer le candidat. Ce qu’il fit bien volontiers.

Il avait été engagé par Faouzi Lamdaoui, un des plus proches lieutenants de Hollande, à l’époque où le premier secrétaire du PS abandonnait le poste pour être candidat à la présidentielle et ne pouvait plus avoir de chauffeur dans Paris. Il lui avait été promis un salaire de 1700 euros mensuels (environ) ainsi qu’un contrat de travail en règle.

De l’argent il n’en touchera que partiellement, selon ses dires, et de sa régularisation par un contrat il n’en verra pas la couleur. Quand il menaçait d’arrêter-là, Faouzi Lamdaoui lui donnait parfois deux à trois cent euros, selon Belaïd.

Les quelques fois où il en avait parlé à François Hollande, celui-ci lui répondait « voyez ça avec Lamdaoui ». Passés six mois, le chauffeur a démissionné et n’a plus voulu plus faire aucun travail pour François Hollande. Mieux, il avait alors menacé de rendre son affaire publique s’il ne lui était pas versé son dû.

Lire la suite sur Novopress : http://fr.novopress.info/115111/le-chauffeur-au-noir-de-francois-hollande-une-affaire-tres-embarrassante-pour-le-ps/