La belle soirée du Front Anti-Hollande !

Communiqué du Collectif Pas Mon Président du 13/12/2013

À l’appel du collectif « Pas Mon Président », près de 150 personnes ont assisté hier à un échange passionnant entre six intervenants de la mouvance anti-hollande :

– Hugues Moreau, Collectif « Pas Mon Président »
– Frédéric Pichon, Cercle des Avocats contre la répression policière et idéoologique
– Anne-Laure Blanc, collectif « Solidarité Pour Tous »
– Hélène Parisy, collectif « Hollande dégage »
– Ambroise Barbe-Rouge, Action Française Etudiante
– Carol Ardent, « le Rouge et le Noir »

Ambiance chaleureuse, débat animé, échanges de points de vue, et prises de contact entre les militants des différents mouvements ont ponctué cette soirée dynamique, placée sous le signe de l’union et de la bonne humeur… comme en témoigne l’intervention du représentant du SCAH !

Cette union contre le mariage homosexuel hier, et aujourd’hui contre l’état socialiste, a incontestablement amené à la naissance d’une génération « mai 2013 » déterminée à en finir avec François Hollande et sa clique d’idéologues minoritaires et obsédés par une haine anti-française et anti-tradition.

Totalement déconnecté des réalités, chaque jour un plus détesté par les Français, François Hollande n’a définitivement plus qu’une seule alternative : dégager ! Et nous sommes de plus en plus à le penser…

Collectif « Pas Mon Président »
www.pasmonpresident.com
Facebook : facebook.com/pasmonpresident
Twitter : twitter.com/pasmonpresident

Plus que jamais, dîtes-lui de dégager !

Plus que jamais, dîtes-lui de dégager !

Alors que 79% des Français ont une opinion défavorable de François Hollande, ce dernier s’est littéralement fait conspuer sur les Champs-Elysées lors des cérémonies du 11 novembre.

Complètement coupé de son peuple et des réalités, le président socialiste s’enfonce chaque jour un peu plus dans sa démence idéologique, malgré la colère du peuple.

Il est plus que jamais temps de faire comprendre, partout, toujours, à François Hollande que ce dernier n’a plus qu’une seule alternative : partir au plus vite !

Nous vous invitons donc à commander et à diffuser massivement nos autocollants et affiches “DÉGAGE !”. Pour commander les autocollants et les affiches, cliquez ici !

Collectif PAS MON PRESIDENT
www.pasmonpresident.com / facebook / twitter

11 novembre : Hollande fait arrêter les patriotes !

11 novembre : Hollande fait arrêter les patriotes !

Lundi 11 novembre 2013, il est 10h30 sur les Champs Élysées. La police socialiste rafle tranquillement des spectateurs dont des membres du collectif « Pas mon Président » qui avait appelé à manifester ce jour pour demander pacifiquement la démission d’un président coupé du peuple et indigne de célébrer le centenaire de notre Grande Guerre.

Écartes de manière musclée, embarqués dans un fourgon, emmenés manu-militari au fameux commissariat du 18ème arrondissement de Paris – centre de détention devenu le symbole de la répression socialiste – puis finalement longuement interrogés, nous avons commis le seul crime de ne pas être d’accord avec François Hollande.

Au-delà des quelques heures de privation de liberté, cet incident met parfaitement en lumière les méthodes d’intimidation du pouvoir socialiste. L’arrestation de quelques individus et le plan comm’ du caporal Valls n’ont pas empêché François Hollande de se faire copieusement huer par le peuple français tout au long de son parcours, comme en attestent tous les témoignages et vidéos.

Face à la juste colère, François Hollande, humilié, use du rapport de force et fait arrêter les patriotes. Le collectif « Pas mon Président » en prend bonne note et appelle l’ensemble de ses  sympathisants à ignorer les intimidations et à se rendre plus que jamais massivement aux prochaines manifestations, avec une seule revendication : sa démission !

Collectif PAS MON PRESIDENT
www.pasmonpresident.com / facebook / twitter

11 novembre, Hollande ne doit rien célébrer… Il doit dégager !

Le discours pathétique qu’a fait hier François Hollande pour lancer les commémorations de la Grande Guerre constitue la énième provocation d’un président totalement déconnecté de son peuple et des réalités.

11 novembre, Hollande ne doit rien célébrer... Il doit dégager !

Tellement obsédé par son idéologie fondée sur la culpabilisation des Français, François Hollande en est même arrivé à confondre la première et la seconde guerre mondiale.

Alors qu’on voit déjà poindre un hommage démesuré aux soldats (minoritaires) des colonies, allons-nous laisser Hollande représenter nos 1 300 000 aïeux morts pour la France ?

Mariage homo, régularisations massives de clandestins, humiliation dans la grotesque affaire “Leonarda”, attitude belliqueuse insensée à l’encontre de la Syrie, la liste n’en finit plus de s’allonger… Alors qu’il s’acharne à détruire tout ce qui a fait la grandeur de notre pays, Hollande n’a plus qu’une seule alternative : dégager !

La commémoration de la Grande Guerre appartient au peuple et pas à cettte clique d’idéologues qui ne représentent plus personne. C’est pourquoi nous appelons tous les Français à rejoindre ce lundi 11 novembre sur les Champs Élysées la manifestation organisée par le collectif “Hollande-Démission”.

Tous ensemble, au delà des attaches partisanes, venez récupérer un bonnet rouge et lui dire de partir, maintenant. Rendez-vous sur les Champs Élysées le 11 Novembre à 11h11, vers la place de l’Étoile.

Collectif PAS MON PRESIDENT
www.pasmonpresident.com / facebook / twitter

Hollande n’est pas mon président : découvrez le timbre de l’été !

timbre-parodique-pmp-2013_format-webPeu après avoir été littéralement conspué sur les Champs Elysées à l’occasion du défilé du 14 juillet, François Hollande n’a visiblement pas entendu la colère populaire et s’est fendu dans la foulée d’une incroyable provocation en lançant le nouveau timbre « Marianne ».

Ce timbre a été conçu par un militant de la cause « LGBT » et représente une Marianne… à l’effigie de la fondatrice du groupuscule « FEMEN » !

Inna Shevchenko, jeune femme ukrainienne qui s’est notamment illustrée en profanant la cathédrale Notre-Dame de Paris ou encore en tronçonnant (!) une croix orthodoxe qui avait été érigée en hommage aux victimes de Staline, a très dignement déclaré suite à cet hommage national : « Désormais tous les homophobes, extrémistes et fascistes devront me lécher le cul pour envoyer une lettre ».

Loin d’être le président du rassemblement, François Hollande sombre chaque jour un peu plus dans la folie haineuse en affichant haut et fort sa détestation de la France normale.

Le Collectif « Pas Mon Président » appelle bien évidemment au boycott pur et simple de ce timbre.

Pour le remplacer, nous appelons tous les Français choqués par cette inadmissible provocation à coller – juste à côté d’un timbre officiel – notre nouveau timbre « Hollande n’est pas mon Président ».

Une carte postale à envoyer ? Un courrier à expédier ? Pour vos vacances d’été, utilisez, diffusez, envoyez le timbre « Hollande n’est pas mon président ! ».

Cliquez sur le visuel ci-dessous pour télécharger le JPG en haute définition.

Hollande n’est pas mon président : découvrez le timbre de l’été !

Il n’est toujours pas votre président ? Avec nous, criez-lui : DÉGAGE !

Il n'est toujours pas votre président ? Avec nous, criez-lui : DÉGAGE !

La minorité qui croyait en Hollande et l’a élu (33% des Français en âge de voter seulement) s’est aujourd’hui transformée en dernier carré. Retranché dans son bunker et entouré de quelques fidèles idéologues, François Hollande est de plus en plus déconnecté de la réalité.

Lire la suite

François, un an ça ira… maintenant tu t’en vas !

À deux jours à peine du premier anniversaire de l’accession au pouvoir de François Hollande, mais surtout à la veille de manifestations dans toute la France venant contester fortement la politique menée par le gouvernement, les réseaux “Pas Mon Président” reprennent la parole.

Il y a bientôt un an, François Hollande était élu président de la République par une minorité de Français.

Lire la suite

Le Bloc Identitaire en croisade contre François Hollande

Le magazine de la gauche bobo “Le Nouvel Observateur” consacre cette semaine sa Une à la “croisade des anti-Hollande”.

Dans sa liste de personnalités anti-Hollande, aux profils et horizons plus que divers – de Jean-Luc Mélenchon à Jean-François Copé en passant par Jean-Vincent Placé – l’hebdomadaire accorde une place de choix à Fabrice Robert, le président du Bloc Identitaire.

Citant différentes initiatives comme “Novopress” ou encore la campagne “Hollande n’est pas mon président”, et évoquant un mouvement “en verve”, le “NouvelObs” reconnaît implicitement l’objectif et le rôle du Bloc Identitaire : incarner une première ligne militante, bien avant les autres et pour les nôtres !

Le Bloc Identitaire en croisade contre François HollandeLancée dès le lendemain de l’élection de François Hollande, la campagne “Hollande n’est pas mon président” a remporté un franc succès : avec un site internet dédié, une page facebook consultée plus de 400 000 fois en seulement quelques jours, des milliers d’affiches et d’autocollants collés dans toute la France, et même des t-shirts spécialement imprimés pour l’occasion, le Bloc Identitaire a permis de rapidement fédérer, au delà des attaches partisanes, tous les opposants au pouvoir socialiste.

Évoquant l’initiative “Hollande n’est pas mon président”, le Nouvel Obs parle d’un “site dédié au nouveau chef de l’Etat, où [Fabrice Robert] tire à vue dès la page d’accueil”.

Ce dossier du “NouvelObs” confirme que les campagnes de terrain, les actions et les idées du Bloc Identitaire, à court et à long terme, pèsent incontestablement de plus en plus dans le débat public.

Une nouvelle occasion pour les dirigeants identitaires de lancer un appel à tous les patriotes soucieux de défendre leur identité, ici et maintenant, face à la mondialisation et à une gauche folle aujourd’hui omnipotente en France.

Source : Communiqué du Bloc Identitaire