Le Bloc Identitaire en croisade contre François Hollande

Le magazine de la gauche bobo “Le Nouvel Observateur” consacre cette semaine sa Une à la “croisade des anti-Hollande”.

Dans sa liste de personnalités anti-Hollande, aux profils et horizons plus que divers – de Jean-Luc Mélenchon à Jean-François Copé en passant par Jean-Vincent Placé – l’hebdomadaire accorde une place de choix à Fabrice Robert, le président du Bloc Identitaire.

Citant différentes initiatives comme “Novopress” ou encore la campagne “Hollande n’est pas mon président”, et évoquant un mouvement “en verve”, le “NouvelObs” reconnaît implicitement l’objectif et le rôle du Bloc Identitaire : incarner une première ligne militante, bien avant les autres et pour les nôtres !

Le Bloc Identitaire en croisade contre François HollandeLancée dès le lendemain de l’élection de François Hollande, la campagne “Hollande n’est pas mon président” a remporté un franc succès : avec un site internet dédié, une page facebook consultée plus de 400 000 fois en seulement quelques jours, des milliers d’affiches et d’autocollants collés dans toute la France, et même des t-shirts spécialement imprimés pour l’occasion, le Bloc Identitaire a permis de rapidement fédérer, au delà des attaches partisanes, tous les opposants au pouvoir socialiste.

Évoquant l’initiative “Hollande n’est pas mon président”, le Nouvel Obs parle d’un “site dédié au nouveau chef de l’Etat, où [Fabrice Robert] tire à vue dès la page d’accueil”.

Ce dossier du “NouvelObs” confirme que les campagnes de terrain, les actions et les idées du Bloc Identitaire, à court et à long terme, pèsent incontestablement de plus en plus dans le débat public.

Une nouvelle occasion pour les dirigeants identitaires de lancer un appel à tous les patriotes soucieux de défendre leur identité, ici et maintenant, face à la mondialisation et à une gauche folle aujourd’hui omnipotente en France.

Source : Communiqué du Bloc Identitaire

“Mépris pour le petit personnel” et menaces de mort à Boboland : “Le chauffeur au noir de François Hollande, une affaire très embarrassante pour le PS”

Mépris pour le petit personnel et menaces de mort à Boboland : "Le chauffeur au noir de François Hollande, une affaire très embarrassante pour le PS"
26/06/2012 – 17h00
PARIS (NOVOpress) —
La presse française, au contraire de la britannique, semble bien silencieuse (seul le journal “Présent” s’en est fait l’écho récemment) quant à l’information selon laquelle François Hollande avait un chauffeur exploité au noir. C’est en effet un article du Sunday Times du 15 avril dernier qui permet de rendre petit à petit public un scandale que le candidat socialiste ne pouvait ignorer.

« Voyez ça avec Lamdaoui »

Pendant des mois, Mohamed Belaïd, militant socialiste, fut le chauffeur à plein temps du candidat du PS, disponible tous les jours de la semaine à toute heure pour véhiculer le candidat. Ce qu’il fit bien volontiers.

Il avait été engagé par Faouzi Lamdaoui, un des plus proches lieutenants de Hollande, à l’époque où le premier secrétaire du PS abandonnait le poste pour être candidat à la présidentielle et ne pouvait plus avoir de chauffeur dans Paris. Il lui avait été promis un salaire de 1700 euros mensuels (environ) ainsi qu’un contrat de travail en règle.

De l’argent il n’en touchera que partiellement, selon ses dires, et de sa régularisation par un contrat il n’en verra pas la couleur. Quand il menaçait d’arrêter-là, Faouzi Lamdaoui lui donnait parfois deux à trois cent euros, selon Belaïd.

Les quelques fois où il en avait parlé à François Hollande, celui-ci lui répondait « voyez ça avec Lamdaoui ». Passés six mois, le chauffeur a démissionné et n’a plus voulu plus faire aucun travail pour François Hollande. Mieux, il avait alors menacé de rendre son affaire publique s’il ne lui était pas versé son dû.

Lire la suite sur Novopress : http://fr.novopress.info/115111/le-chauffeur-au-noir-de-francois-hollande-une-affaire-tres-embarrassante-pour-le-ps/

Le rassemblement “Hollande n’est pas mon président” du 7 juin à Paris sur Radio Courtoisie [extrait]

Sur Radio Courtoisie le samedi 2 juin, le Libre Journal des Lycéens de Romain Lecap a reçu Simon Charles, organisateur de la manifestation “Hollande n’est pas mon président” du 7 juin à Paris. Extrait.

L’intégralité de l’émission est disponible sur le site de Radio Courtoisie.

Les Identitaires toulousains dans la rue pour dire non au droit de vote des étrangers

Les Identitaires toulousains dans la rue pour dire non au droit de vote des étrangers

Une vingtaine de militants identitaires toulousains étaient présents mardi 29 mai à la manifestation organisée par le collectif contre le droit des étrangers.

Bien leurs en pris car ledit collectif, représenté à Toulouse par un militant des jeunes de l’UMP 31, membre du syndicat étudiant UNI n’avait pas réussi à rassembler grand monde de sa famille politique.

Heureusement, la présence des Identitaires a pu donner un peu de crédibilité à cette manifestation. Ces derniers ont rappelé les dangers inhérent au droit de vote des étrangers : aggravation du vote communautaire, danger pour l’identité et bradage de la citoyenneté. Tout cela sous les hurlements maintenant habituelles de quelques asociaux en manque de reconnaissance.

Arborant des tee-shirts “Hollande n’est pas mon président”, les Identitaires ont rappelé que si les socialistes ont pris les urnes, nous allons maintenant devoir résister dans la rue.

Source : Bloc-Identitaire.com

Revue de presse : la campagne “Pas mon président” relayée en Russie

Кампания “Олланд не мой президент” (lien 1 : www)

Revue de presse : la campagne "Pas mon président" relayée en RussieКогда я вчера смотрела трансляцию празднования победы Олланда его сторонниками на площади Бастилии, у меня создалось впечатление, что я попала на какую-то арабскую вечеринку, которая по неизвестной причине, проходит в самом сердце Франции.

Изобилие флагов мусульманских государств и традиционное бедуинское улюлюкание избирателей Олланда способны были вызвать культурный шок. Но, к сожалению, это реальность, которая отражает электоральную структуру кандидата от Социалистической партии. Получив 51% голосов, Франсуа Олланд был избран “французами” президентом Республики. Как правильно было отмечено в сегодняшней статье правого движения за идентичность “Блок Идэнтитэр”, слово “французы” в данном случае следует взять в кавычки. Кавычки здесь необходимы, поскольку 49% избирателей голосовали за его оппонента, 7% – опустили пустой бюллетень, 19% – воздержались и 15% – не были внесены в списки… Таким образом, можно считать, что лишь 32% взрослых французов поддержали его кандидатуру.


Кампания «Олланд не мой президент» (lien 2 : www)

Revue de presse : la campagne "Pas mon président" relayée en RussieКогда я вчера смотрела трансляцию празднования победы Олланда его сторонниками на площади Бастилии, у меня создалось впечатление, что я попала на какую-то арабскую вечеринку, которая по неизвестной причине, проходит в самом сердце Франции.

Изобилие флагов мусульманских государств и традиционное бедуинское улюлюкание избирателей Олланда способны были вызвать культурный шок. Но, к сожалению, это реальность, которая отражает электоральную структуру кандидата от Социалистической партии. Получив 51% голосов, Франсуа Олланд был избран “французами” президентом Республики. Как правильно было отмечено в сегодняшней статье правого движения за идентичность “Блок Идэнтитэр”, слово “французы” в данном случае следует взять в кавычки. Кавычки здесь необходимы, поскольку 49% избирателей голосовали за его оппонента, 7% – опустили пустой бюллетень, 19% – воздержались и 15% – не были внесены в списки… Таким образом, можно считать, что лишь 32% взрослых французов поддержали его кандидатуру.